février 2020

Monthly Archives

  • CV en rupture de stock dans la restauration : le bon filon.

    recruter en restauration… rien que d’en parler tu frises l’overdose. Que tu vives sur le fil du rasoir en ayant recours au “black”, ou que tu la joues “secure” en déléguant à un cabinet de recrutement,  tu n’arrives pas à trouver ton bonheur. Tu veux connaitre mon adrénaline ? Viens prendre ta dose dans les lignes qui viennent ! (dans le texte, quoi !)

    Le black pour recruter en restauration : le bad-trip du restaurateur

    Tu te le dis depuis longtemps : “c’est le plein emploi dans ce secteur, c’est la crise, il n’y a plus d’apprentis, plus de main d’œuvre, c’est devenu impossible de recruter en restauration”. Tu as déjà tout essayé : tu as augmenté les salaires, tu  laisses plus de libertés à ton personnel pour qu’ils se sentent comme à la maison. Et toi  tu te démènes pour compenser jusqu’à ce que tu craques. Sans issu, pris à la gorge, tu tombes dans la drogue dure du restaurateur : le travail au noir ! C’est tellement pratique : du personnel disponible de suite, pas de charges, pas d’administratif, plus de règles !!! Le pied total, le nirvana du manager.

    …et les effets secondaires

    Mais tu supportes mal ses effets secondaires :

    • Peur de l’inconnu qui rentres dans ton restaurant avec un attaché case ?
    • Crainte de recadrer un membre du personnel de peur qu’il te dénonce ? 
    • Tes nuits sont agitées ?

    Finalement c’est le bad trip ! Bon allez un peu de sérieux. Tu as des clients ? C’est le principal,  sinon tu n’as pas besoin de recruter !

    Les méthodes de base pour recruter

    Tu connais surement les méthodes de base pour recruter en restauration :

    1. Tu passes ton annonce, tu reçois ceux qui ont « traversé le trottoir », voyant de la lumière, perdant au passage des heures de ton précieux temps, et pas sûr, au bout du compte, de trouver TA perle rare,
    2. Si en plus de ton temps tu as aussi de l’argent à perdre, tu peux passer par un cabinet de recrutement. Ils ont tous les outils pour analyser le moindre détail du profil sans même rencontrer le candidat.

    Si tu trouves ton bonheur avec le petit 1 et le petit 2 , bonne journée à toi, c’est sympa d’être passé !

    Mon secret pour recruter avec efficiacité

    Ah ? tu es toujours là ? Tu veux connaitre une autre option, tu veux connaitre le petit 3 ? Je te livre  mon secret :

    Arrête de recruter !

     Voilà ! Tu crois que je délire ? Que je suis victime d’effets secondaires ? Mais toi, si tu cherches le profil idéal, c’est toi qui hallucine ! Tu ne le trouveras pas, il est déjà embauché ! (peut être par toi d’ailleurs !)  Concentre-toi sur les savoir-être, à la fois de tes candidats et de ton équipe en place, ensuite tu t’occuperas des savoirs- faire. Dans les cabinets de recrutements ils appellent ça des soft skills, et hard skills , ça fait classe hein ?

    Sauf que là, c’est à toi de faire le job, de déceler la pépite qui est déjà dans ton camp. OK c’est du boulot, mais quand je t’aurai expliqué comment on transforme un diamant brut, tu ne pourras plus jamais t’en passer !

    Ma stratégie pour fidéliser ton équipe :

    En investissant dans une stratégie sociale qui vise à fidéliser ton équipe, tu donnes du sens à ton action. Du coup, plus besoin de recruter. Et voilà, à toi de jouer ! Pose ta veste de recruteur, et endosse celle du leader. Attention,  pas celle du manager ! Le leader écoute, donne du sens, accompagne, montre l’exemple, fait preuve d’empathie.  Il donne la voie, communique, partage, responsabilise. Le manager… fera l’objet d’un prochain article, à charge !

    Ces techniques m’ont permis de baisser mon turn-over à moins de 30% dans un secteur ou on flirte avec les 50%. Je te laisse imaginer la tête de mon compte de résultat.

    Si tu as envie de faire bouger les choses :

    Je vais être bref, tu as du boulot devant toi. Tout ça ne se fait pas en 2 jours. Ça demande du temps, de l’énergie et une vraie volonté de casser les vieux codes de la restauration.

    En conclusion, si dans ton restaurant tu respectes ton équipe,  que tu as envie de faire bouger les choses mais que tu ne sais pas par ou commencer, appelle-moi. Je t‘offre notre premier rendez-vous, on discute des axes de développement et tu décides de ce que tu veux faire après.

    Telephone Faut que j’y aille, mon téléphone sonne !